Comment l’homme fabrique ses propres pandémies

Les Echos (donc loin de la « propagande de presse militante ») nous informaient en novembre dernier sur l’importance de la biodiversité pour nous protéger des pandémies, entre autre comme tampon de dilution entre les espèces porteuses, mises en danger avec la sixième extinction, et nos élevages intensifs qui peuvent servir de sas et de tremplins pour la contamination de la ruche humaine mondiale.

Du coup cela pose la question du type de monde d’après la pandémie de COVID-19 que nous nous préparons, avec ou sans biodiversité ?

Et comme chacun d’entre nous, n’a qu’une action très limitée pour la rpéservation dela biodiversité, cela nous pose la question de notre préparation en tant qu’organisations (entreprises, collectivités locales et même familles).